Comment vaincre l'asthme induit par l'exercice pour retrouver la santé

C’est une maladie qui touche plus d’un pourcent de la population mondiale, et que les sportifs doivent prendre très au sérieux. Il s'agit de l'asthme induit par l'exercice, une forme d'asthme redoutée des athlètes. Malheureusement, cela peut entraver leur progression et leur rendre difficile la pratique régulière du sport. Cependant, avec des traitements adaptés et un suivi médical régulier, il est possible de vaincre l'asthme induit par l'exercice. Venez découvrir comment prendre en main votre santé respiratoire et retrouver votre condition physique optimale grâce à quelques conseils simples.

C’est une maladie qui touche plus d’un pourcent de la population mondiale, et que les sportifs doivent prendre très au sérieux. Il s'agit de l'asthme induit par l'exercice, une forme d'asthme redoutée des athlètes. Malheureusement, cela peut entraver leur progression et leur rendre difficile la pratique régulière du sport. Cependant, avec des traitements adaptés et un suivi médical régulier, il est possible de vaincre l'asthme induit par l'exercice. Venez découvrir comment prendre en main votre santé respiratoire et retrouver votre condition physique optimale grâce à quelques conseils simples.

Lire également : Le pouvoir de l'autodiscipline pour libérer votre potentiel

Symptômes de l'asthme d'effort

Lorsque les personnes asthmatiques ou celles ne présentant aucune allergie sont exposées à un exercice physique intense, elles peuvent développer une crise d'asthme induit par l'exercice. Le même phénomène se produit chez certaines personnes sans pathologie allergique sous-jacente.

Les symptômes typiques comprennent :

A lire aussi : Avantages de l'autonomisation des femmes pour un développement durable

  • Difficultés respiratoires
  • Respiration sifflante
  • Toux
  • Oppression thoracique

Ces symptômes peuvent varier en intensité selon la sensibilité individuelle aux irritants atmosphériques présents pendant la pratique sportive.

Les crises d’asthme occasionnelles associées à une activité physique intense ne contre-indiquent pas toute pratique sportive, mais nécessitent un traitement adapté et un suivi régulier.

Difficultés respiratoires et toux pendant ou après l'exercice physique

Le premier symptôme typique de l'asthme d'effort est le plus souvent une sensation de manque d’air et/ou une toux aggravée durant ou immédiatement après l’activité physique. La respiration peut également devenir plus courte et plus rapide que d’habitude.

Dans certains cas, cela peut entraîner des vertiges et des étourdissements.

Respiration sifflante et oppression thoracique

La personne qui souffre d’un asthme induit par l’exercice peut également entendre sa respiration siffler à cause des bronches qui se rétrécissent ; elle pourra alors sentir une gêne ou une oppression thoracique, qui sera plus ou moins prononcée selon l’intensité de la crise.

Comment l'asthme d'effort se différencie-t-il de l'asthme classique ?

Bien que les crises d’asthmes soient très similaires quelle que soit la cause, il existe cependant des différences subtiles entre l’asthme induit par l’exercice et celui causé par des allergies :

  • Durée: Une crise d'asthme due à des allergies peut être longue (quelques heures) alors que celle induite par le sport est habituellement courte (quelques minutes).
  • Rhume des foins: Lorsqu’une personne asthmatique est exposée aux allergènes qui provoquent le rhume des foins, elle peut développer une crise d’asthme à longue durée alors que l’asthme induit par l’exercice ne se produit que pendant et immédiatement après un effort physique.
  • Absence symbolique: Les crises d'asthme liées à l’exercice sont souvent accompagnées de symptômes différents du rhume des foins (par exemple, toux ou sensation de manque d'air) tandis que l'asthme classique est généralement associé à des symptômes comme les éternuements, l'enflure des yeux ou la congestion nasale.

Traitement de l'asthme d'effort

Le traitement standard pour l’asthme induit par l’activité physique comprend :

  • Le soulagement symptomatique avec un bronchodilatateur pris avant l’effort
  • Une préparation adéquate au début de chaque séance
  • L'adaptation progressive de la durée et de l’intensité de l’exercice

Dans certains cas, il peut être nécessaire d'arrêter complètement la pratique sportive et de consulter régulièrement un médecin pour ajuster les médicaments.

Utilisation de bronchodilatateurs avant l'exercice

La plus grande partie dutraitement consiste en une inhalation d’un bronchodilatateur (médicament contre l’essoufflement) 15 minutes avant le début de la pratique sportive. En utilisant cette méthode, on obtient une meilleure ouverture des voies respiratoires.

Pratique d'un échauffement adéquat

De plus, la personne asthmatique doit effectuer un échauffement adapté à son activité physique afin de limiter les risques. Un échauffement trop court ou inadéquat peut en effet entraîner une exacerbation des symptômes.

Évitement de l'exercice en cas de conditions météorologiques froides ou sèches

Enfin, il est fortement recommandé aux personnes asthmatiques d’éviter les conditions météorologiques froides ou sèches qui peuvent aggraver leur maladie : si le temps est très froid vous devriez éviter toute activité physique intense ; si le temps est sec et venteux vous devrez couvrir votre bouche et votre nez afin de réduire votre exposition aux polluants atmosphériques.

Consultation régulière d'un médecin pour ajuster le traitement

Enfin, il est important de consulter régulièrement un médecin afin de surveiller l’état respiratoire et les symptômes, et ainsi adapter le traitement en fonction du niveau d’activité physique.

  • Certaines activités à faible impact (marche rapide, natation, vélo) sont parfaitement adaptées car la respiration peut être contrôlée et progressivement augmentée ;
  • Le football ou le jogging peuvent également être pratiqués, à condition que la personne asthmatique puisse être physiquement active pendant au moins 15 minutes sans interruption ;
  • Les sports tels que le tennis ou le volleyball conviennent également aux personnes atteintes d'asthme : l’effort doit simplement être modéré.

Un bon niveau de condition physique ainsi qu’une adaptation aux conditions météorologiques sont les clés pour améliorer la qualité de vie des personnes asthmatiques et limiter leurs crises.